Kagura

Because it's magic ~ !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nettoyage Nocturne [Libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ethan Iskel

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 27/10/2010

Carnet d'identité
Type: Eau
Techniques:
Evolution:
0/500  (0/500)

MessageSujet: Nettoyage Nocturne [Libre]   Mer 27 Oct - 23:19

Il faisait nuit... La seule lumière présente était celle de la lune, celle qui éclairait le couloir. Ce couloir qui était si vide... Ce couloir sans bruit... Dans ce couloir, il n'y avait actuellement qu'une seule personne. Cette personne dans l'obscurité ressemblait à un élève. La seule différence était qu'elle tenait un balais. Vous l'aurez donc compris, cette personne était Ethan. En cette sombre nuit, il travaillait. Les couloirs étaient grands, et cela prenait du temps de les nettoyer. Et il préférait le travail de nuit car tout était calme et que personne ne venait le déranger.
D'un geste de la main, de l'eau apparu sur le sol. Lui laissant le temps de s'étaler, Ethan s'arma de son balais puis se mit à frotter méthodiquement le sol. Il n'y avait rien de mieux qu'un bon vieux balais et un peu de magie pour nettoyer.
Le temps passait, le nettoyage avançait petit à petit. Il devait être environ 1h15 et le seul bruit qu'il y avait était celui du balais frottant sur le sol. Soudain, Ethan s'arrêta et s'essaya à même le sol. Son travail était vraiment épuisant mais au vu de son niveau scolaire, c'était le seul moyen qu'il avait trouvé pour rester auprès de sa sœur. Il poussa alors un long soupir... Il était vraiment trop vieux pour ce genre de travail...
Après quelques minutes de repos, il décida donc de se relever. S'il ne finissait pas son travail, il se ferait certainement réprimander et dans le pire des cas, renvoyer.


« Et puis zut. Je déteste bâcler mon travail, mais j'en ai marre. Et puis de toute manière, il n'y a personne pour me voir... »

Ethan lâcha alors son balais, qui tomba alors sur le sol, faisant un lourd bruit qui résonna dans tout le couloir. Il s'agenouilla, posant ses deux mains sur le sol, puis se mit à se concentrer de toute ses forces. Tout à coup, le sol commença à être recouvert d'eau. Une fois que l'eau atteignit le bous du couloir, il utilisa sa seconde capacité et la transforma en un détergeant concentré. A peine eut-il compléter la transformation qu'il gela le tout. Le couloir se retrouva donc avec une longue et fine plaque de détergeant gelée, très glissante.

« Il n'y a plus qu'à attendre que ça fonde, et j'essuierai le tout avec une serpillière ! Affaire réglée ! »

S'asseyant de nouveau sur le côté, dos au mur, il décidé donc de fermer les yeux. C'est alors qu'il entendit des bruit de pas dans le couloir. Il sursauta alors, se releva à toute vitesse, mais n'eut point le temps de faire disparaitre la couche de détergeant car déjà, il voyait la silhouette d'une personne au bout du couloir.

[HJ : Pas super, mais je jure de me rattraper au prochain post]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice E. Stones
« Queen Candy
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 23/04/2010
Age : 22
Localisation : Dans mon lit *o*

Carnet d'identité
Type: Spécial
Techniques:
Evolution:
0/500  (0/500)

MessageSujet: Re: Nettoyage Nocturne [Libre]   Ven 29 Oct - 1:46

    Tapie dans le fond de son lit, une jeune demoiselle aux cheveux blond éclatant ne trouvait pas le sommeil. Elle s’assied dans son lit, regarda un instant dehors et eut une idée soudaine. Elle voulait sortir, aller en ville et profiter de la nuit. Elle se leva alors, et se servant de son téléphone comme lumière, ouvrit l’armoire la plus proche qui était la sienne. Dedans, une multitude d’habits de couleurs diverses et variées. La demoiselle choisi une jupe plissée bleue, un pull rose-beige qu’elle enfila par-dessus une chemise de couleur blanche. Elle mit ensuite une paire de hautes chaussettes qui lui montaient jusqu’en haut des cuisses et choisie ses chaussures rouges. De peur de réveiller ses colocataires, la demoiselle coiffa ses cheveux d’un simple coup de brosse et les décora de son habituel ruban blanc. Elle prit son sac, y mit son téléphone, son lecteur de musique, ses papiers d’identité et ses clés, puis, ferma la porte discrètement avant de sortir du pensionnat en marchant comme un chat, avec des pâtes de velours. Il était alors 22h.

    Dehors, tout était beaucoup plus beau et plus joyeux que dans sa petite chambre du pensionnat. Il y avait beaucoup plus de monde et les lumières aux couleurs éclatantes illuminaient les grands yeux bleus de la demoiselle. Elle prit la direction du parc, là, elle était sûre qu’elle serait tranquille. Pour dire vrai, ce n’était pas la première fois que la jeune fille sortait du pensionnat en pleine nuit, Alice est ainsi, personne ne la changera.

    Une fois dans le parc, Alice se dirigea vers le bord du lac. Ce lac, elle l’aimait bien, il était beau, toute les lumières et les étoiles reflétaient dedans. Ce spectacle était tellement beau. La demoiselle s’allongea au sol, elle mit ses mains derrières sa tête et regarda le ciel étoilé. Elle ferma les yeux, et s’endormie sans même s’en apercevoir. Il était à présent 22h49.

    Alice ouvrit les yeux et les frottas comme le ferait une petite enfant. Elle regarda alors l’heure sur son téléphone : il était 00h57. Elle décida alors de prendre le chemin du retour. Si jamais Kimiko ou même Hinako avait ouvert les yeux entre temps, elle devrait passer un véritable interrogatoire. Avec prudence, Alice marchait en direction de l’académie située en plein cœur de l’île, celle où elle habitait depuis un certain temps déjà. Une fois devant le portail, elle soupira un long moment et escalada celui-ci, atterrissant sur ses pieds. Elle pénétra dans le grand hall et monta les escaliers menant au premier étage. Alice tourna une première fois, s’engageant dans le grand couloir menant aux chambres des filles. Arrivée à la moitié du couloir, elle aperçu une lumière au fond du couloir. Un surveillant ? Alice ne savait pas qui et combien étaient les surveillants dans ce lycée, elle fit donc demi-tour, et repartie vers le hall montée sur pâtes de velours.

    La demoiselle dévala les escaliers du grand hall, il lui fallait trouver une solution pour rentrer dans sa chambre sans que personne ne la voie. En attendant, elle devait se cacher. Elle se mit alors à courir, vers une direction qu’elle ne connaissait même pas. Sous chacun de ses pas, une petite étincelle électrique s’illuminait. Alice n’avait pas peur, ce petit jeu de chat et souris l’amusait plus qu’autre chose. Elle courait toujours dans une direction inconnue lorsqu’elle s’engouffra dans un couloir ayant pour seule lumière celle de la lune. Trop occupée à regarder le ciel, elle n’aperçu pas la personne assise par terre qui venait de se relever et glissa sur quelque chose. La demoiselle venait de glisser sur une couche de glace qui avait un peu fondu au contacte d’Alice, entourée d’un courant électrique déjà puissant. Désormais assise par terre dans une petite mare d’eau, la jeune fille leva la tête vers l’homme présent sur les lieux et soupira un long moment. Il ne semblait pas très vieux, peut-être était-ce un élève… Alice se releva et frotta ses vêtements à présent mouillés. Elle regarda ensuite ses mains, entourée d’électricités qui vas-et-venait en faire de petits éclats. Encore une fois, elle soupira.

    « Et voilà… Maintenant je suis toute électrique… »

    Puis elle lança un regard interrogé à l’autre personne présente dans le couloir et finit par voir le balai posé au sol. Elle fit le rapprochement et afficha un sourire sadique.

    « Le monsieur du ménage, je suppose. Contente de vous connaître ! Vous allez pouvoir m’aider… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Iskel

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 27/10/2010

Carnet d'identité
Type: Eau
Techniques:
Evolution:
0/500  (0/500)

MessageSujet: Re: Nettoyage Nocturne [Libre]   Ven 29 Oct - 3:11

La silhouette n'était qu'une jeune fille, sans aucun doute une étudiante, qui devait revenir d'une petite virée nocturne à en juger par ses vêtements. Arrivant un peu trop vite, Ethan ne put la stopper à temps. Elle glissa sur la couche de détergeant gelée et tomba. Soupirant en voyant la bêtise de cette élève, Ethan ne put s'empêcher de grommeler. Ce couloir qui était jusqu'alors si calme était à présent rempli de bruit. Et alors qu'elle était toujours à terre, la jeune fille se parla toute seule, disant qu'elle était toute électrique. A cette remarque Ethan la regarda attentivement et put voir, à courts intervalles de l'électricité jaillir de ses mains. En plus d'être bruyante, cette fille était dangereuse.
Cette jeune fille regarda alors Ethan, avant de l'appeler le monsieur du ménage... Monsieur... Quelle chose rare qu'il se fasse appeler de la sorte... Mais cette jeune fille rajouta alors qu'il allait pouvoir l'aider... D'accord, il était heureux de se faire appeler monsieur, mais il refusait catégoriquement d'aider qui que ce soit, et ce pendant ses heures de travail... Lui vint alors une idée... Autant profiter de la situation pour faire en sorte que cette élève lui soit redevable dans un futur proche...
Ramassant son balais, Ethan s'approcha de la jeune fille. Celle-ci avait toujours les pieds dans son élément... Ethan posa alors sa main dans l'eau, est la gela une nouvelle fois mais en faisant en sorte que la glace soit cette fois plus solide et qu'elle puisse durer plus longtemps. En moins d'une seconde tout ce qui avait fondu était de nouveau gelé et désormais les pieds de la jeune étudiante étaient bloquées par cette glace magique.


« Petite, je suis peut-être le monsieur du ménage, mais ça ne m'empêche pas de devoir attraper et dénoncer les élèves qui fraudent. Ne m'en veut pas, je fais juste mon travail. Alors, s'il te plait, ton nom, ton prénom et ton année scolaire... »

Il soupira de nouveau. Devoir faire le ménage n'était pas une chose facile, alors si en plus il devait s'occuper des éléments perturbateurs, son boulot n'en finirait plus... Il replaça, avec le manche du balais et d'un geste rapide, un mèche de cheveux mal placée puis, caressant sa joue tatouée de sa main, il ajouta calmement de sa voix enfantine...

« Je pense que d'ici un vingtaine de minute un surveillant va passer. Alors, en attendant, apprenons à nous connaitre ! Et n'essaie pas de t'enfuir, je bloquerai les deux extrémités du couloir d'un épais mur de glace avant même que tu ne réussisses à faire deux pas. »

Il commença alors à faire les cents pas, sans pour autant lâcher des yeux la jeune fille. Depuis qu'il avait vu de l'électricité il préférait rester à bonne distance car l'eau ne faisait jamais bon usage avec un courant électrique. Non pas qu'il craignait cette jeune fille, il était armé de son balais alors tout allait pour le mieux, mais il préférait quand même éviter de se prendre une décharge.
S'arrêtant tout à coup, Ethan se frappa le front, comme s'il venait de trouver une réponse à une question logique. Il pointa alors le balais en direction de la jeune fille avant de lui dire...


« Bon, écoute, tu as de la chance jeune demoiselle. Je suis de bonne humeur ! Je suis près à te laisser partir sans pour autant te dénoncer ! Tu te demandes certainement pourquoi, la réponse est simple. C'est parce que, comme ça, tu me devras un service ! Et je ne compte pas oublier ! »

Il sourit alors, ne pouvant s'empêcher de penser à ce qu'il pourrait demander dans un futur proche à cette jeune inconsciente qui osait partir de nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice E. Stones
« Queen Candy
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 23/04/2010
Age : 22
Localisation : Dans mon lit *o*

Carnet d'identité
Type: Spécial
Techniques:
Evolution:
0/500  (0/500)

MessageSujet: Re: Nettoyage Nocturne [Libre]   Sam 30 Oct - 2:22

    Electrique comme pas deux, Alice se tenait debout, face à cet inconnu qui aurait pu sortir tout droit d’un compte de fée. A vrai dire, depuis que la demoiselle avait fait flamber son lycée pour cause de jalousie excessive, plus rien de l’étonnait. La jeune fille regarda l’inconnu qui se dressait en face d’elle. Il était si jeune, c’était presqu’impossible qu’il face partit du personnel de l’établissement. Aux yeux d’Alice, les membres du personnel sont tous des vieux barbus qui se trimbalent avec leur balai à moitié déplumé et qui passent leurs journées devant le grand hall, à faire des va-et-vient incessants avec leur drôle de balai qui ressemble souvent à ceux des sorcières comme dans les comptes de fée que l’on raconte aux enfants lorsqu’ils sont petits. Ah, si jeune Alice, si naïve aussi… C’est après avoir inspecté l’homme de haut en bas qu’Alice s’aperçu de ce qu’il en était réellement. C’était bien un membre de personnel, il lui avait même demandé son nom, sa classe… Alice ne mit pas longtemps à répondre, regardant ses pieds à présent capturés dans le gros bloc de glace qui était au paravent une petite mare d’eau sur laquelle avait glissée la demoiselle.

    « Alice Stones, je ne sais plus quelle année scolaire… »

    Et le pire, c’est que c’était vrai. Alice avait une mémoire de poisson rouge, elle ne se rappelait jamais de son année scolaire, ni même de son numéro de chambre. Elle connaissait juste par cœur le chemin menant à sa chambre et celui menant à sa classe. Et c’était ainsi depuis la maternelle. Bien sûre, une étourdie comme elle, on en voit à tous les coins de rue. Une fois, elle avait même oublié son adresse…

    Revenons à maintenant, là, tout de suite. La demoiselle était belle et bien coincée dans un bloque de glace plus gros que la moyenne qui l’empêchait de bouger. Elle resta là un petit moment en réfléchissant. Elle savait très bien que, si elle le voulait, elle envoyait un bon gros coup de fondre dans tout ça et zou, c’était finit, elle pourrait partir. Mais utilisé cette méthode pourrait engendrer des points imprévus dans le plan de la jeune fille. En effet, ne sachant pas à l’avance quelle puissance magique elle va lancer, elle ne savait pas si ce qu’elle utiliserait de sa magie suffirait à faire fondre de bloque de glace ou si ça ferait exploser l’académie entière. La demoiselle s’accroupie et posa une de ses mains sur le bloc de glace. Celui avait un peu fondu, sans doute dut à l’électricité dégagé par Alice depuis le début de sa course poursuite avec les surveillants du pensionnat. Ceux-là aussi, elle els voyait comme de vieux barbu pervers, assoiffés de vengeance pour x raisons et pour x personnes. Après avoir posé sa main sur le bloc de glace, celui-ci éclata en un petit bruit presque inaudible, juste assez de puissance avait été dégagé, juste assez pour faire explosé le bloc. Alice se libéra donc de l’emprise de l’eau et regarda donc une nouvelle fois cet homme dresser devant elle. Il venait de se frapper le front avec son balai qu’il avait ramassé un peu plus tôt. Il semblait se méfier de la jeune fille qui se tenait en face de lui. Il faut dire que c’était compréhensible, de l’électricité coincé dans le l’eau, cela faisait rarement bon ménage.

    A présent hors de l’élément aquatique, Alice commença à s’inquiéter un peu. Il était rare qu’elle calcul sa puissance magique avec autant de perfection, cela cachait surement quelque chose et le plus grand des dangers, c’était de ne pas savoir quoi. Restant sur ses gardes, la demoiselle regarda la lune qui se dressait face à elle. L’inconnu venait de lui faire une sorte de marché qu’elle n’avait écouté que d’une oreille. Et puis, les lumières s’allumèrent, s’éteignirent et de rallumèrent de nouveau. C’est là qu’était la faille. Le courant électrique qui n’était pas passé à travers la glace avait traversé le sol afin d’aller directement vers le réseau électrique de l’établissement. Les lumières s’allumaient, et s’éteignaient encore et encore. La demoiselle ne réagit pas, jusqu’au moment où, au loin, un bruit d’éclat ce fit entendre. Sans doute une ampoule qui venait d’éclater à cause de ce drôle de courant qui circulait. Pourtant, après que les lampes se soient éteintes pour la énième fois, Alice sentit quelque chose de différent. Il fallait bouger, quelque chose allait arriver. Il fallait trouver une sortie, sortir au plus vite de ce couloir… Il valait mieux être prudent. Par habitude de ce genre d’événement, Alice regarda l’homme en face d’elle et afficha un grand sourire enfantin.

    « Merci de me laisser partir. Si vous le voulez bien, je préférais ne pas avoir votre mort sur ma conscience en cas d’éventuel accident dût au réseau électrique dégager par mon incontrôlable pouvoir magique. Donc, en cas de défaillance comme c’est le cas habituellement dans ce genre de situation, il est préférable de quitter au plus vite ce couloir, sauf si vous êtes suicidaire… Bien sûre, là, ça change tout ! »

    Et après avoir lancé toutes ces drôles de paroles à vive allure, Alice s’élança dans la direction opposé de laquelle elle venait, poussant un peu l’homme en face d’elle pour qu’il sorte de ce couloir qui pourrait être devenu un véritable lieux dangereux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Iskel

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 27/10/2010

Carnet d'identité
Type: Eau
Techniques:
Evolution:
0/500  (0/500)

MessageSujet: Re: Nettoyage Nocturne [Libre]   Sam 11 Déc - 3:24

La jeune fille se présenta, Alice Stones de son nom. Mais bien évidemment celle-ci ne connaissait pas son année scolaire. Mauvaise excuse ou réalité, Ethan n'en avait absolument rien à faire. Le problème actuel était qu'il ne pouvait pas terminer son travail à cause de cette présence perturbatrice. Et alors qu'il réfléchissait, il ne remarqua pas la jeune étudiante se baisser pour toucher la glace, il n'entendit aucun bruit, et ne remarqua pas que celle-ci avait réussi à se dégager de ses chaînes. Mais brusquement une ampoule éclata. Ethan regarda d'abord en direction du bruit car, si quelque chose c'était brisé, cela faisait parti de son travail de le nettoyer. Mais très vite son regard se porta de nouveau sur Alice. L'ampoule n'aurait pas éclatée sans raison. Cela devait donc être la faute d'une personne, et la seule se trouvant à proximité et qui avait les capacité de le faire était elle.
Ethan voulut alors parler mais la jeune Alice ne lui en laissa pas le temps. Celle-ci le remercia de le laisser partir, puis en le poussant, lui demanda gentiment de quitter le couloir à moins qu'Ethan n'ait des tendances suicidaires. Tout en avançant, Ethan soupira. Travailler dans l'entretien n'était pas de tout repos. S'il avait su, il aurait postuler pour un autre poste.
Au bout d'une cinquantaine de mètres traversés dans ces larges couloirs, Ethan s'arrêta brusquement, ce qui força la jeune Alice à s'arrêter aussi. Il se retourna alors, regardant l'étudiante droit dans les yeux, avant de lâcher d'une voix furibonde...


« Alors là, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Sais-tu à quel point il est épuisant de devoir nettoyer ? Sais-tu combien de temps je passe à ramasser les déchets ? Mais toi, tu fais exploser les ampoules en utilisant tes pouvoirs et après tu me pousses hors du couloir ! Sais-tu que si jamais un élève venait à se blesser sur ces bouts de verres, l'unique fautif sera moi car je n'aurai pas nettoyer. Dans le meilleur des cas, je m'en tirerai avec un blâme... Et je n'ose pas imaginer le pire... »

Ethan se mit alors à faire les cents pas. Il réfléchissait à haute vois, se demandant combien de temps il faudrait pour qu'il puisse retourner dans le couloir et finir de nettoyer. Il parlait aussi de ce qu'il se passerait en cas d'accident... Réduction de Salaire... Renvoi et donc impossibilité de rester avec Lyra. De temps en temps il regardait Alice, tout en disant qu'il détestait l'électricité...
De cause de cette agitation, Ethan commençait à avoir mal à la tête. Il avait besoin de se reposer, mais il ne pouvait partir sans avoir fini son travail...
Il regarda alors de nouveau Alice et le demanda d'une voix impatiente...


« Dans combien de temps ce couloir sera sûr ? Il me faut nettoyer... Ma carrière en dépend... Vite jeune fille, répond moi ! »

Ethan se remit alors à marcher en cercle. Après tout, la nuit n'était pas terminée, il avait encore le temps... Petit à petit, il commença à se calmer... Il s'arrêta de marcher, pris une grande inspiration puis poussa un grand et long soupir. Même si le mal de tête persistait, il était désormais serein. Il parla donc d'une voix calme et mature...

« Mademoiselle Stones n'est-ce pas ? Je vous prie de bien vouloir excuser mon comportement précédent. J'ai agi comme un enfant et je m'en excuse. Mais cela ne change rien au fait que vous avez dégradé le matériel de l'établissement et que par votre faute, des personnes pourraient se blesser. Et donc, pour vous empêcher de partir, je vais devoir prendre des mesures. »

Il invoqua un peu d'eau sur le sol et, grâce à sa magie, il créa un mur de glace épais de cinquante centimètre qui bloquait tout le couloir et empêchait toute fuite.

« Je me demande bien quel type de punition je pourrai demander que l'on vous fasse subir... Que dîtes vous de venir travailler toutes les nuits pendants une semaine avec moi ? Ou peut-être un renvoi ? Je n'en sais rien. Qu'en pensez-vous ? »

[HJ : Je m'excuse du temps que j'ai mis pour répondre et de la qualité de ma réponse. Vraiment désolé --']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice E. Stones
« Queen Candy
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 23/04/2010
Age : 22
Localisation : Dans mon lit *o*

Carnet d'identité
Type: Spécial
Techniques:
Evolution:
0/500  (0/500)

MessageSujet: Re: Nettoyage Nocturne [Libre]   Sam 22 Jan - 2:36

    Alice regardait le monsieur. Son regard bleu océan ce perdit dans l’espace, elle ne savait vraiment plus trop quoi penser. Heureusement, elle avait tout de même évité une catastrophe. Mais à présent, elle préférait ne plus faire usage de sa magie pour si peu de chose. On dit souvent qu’il ne faut pas jouer avec le feu. Mais jouer avec l’électricité reviendrait au même, voir même à pire. Et puis la puissance magique d’Alice, bien que tout à fait normale en période de calme de la demoiselle, n’arrivait pas à être contrôlée par celle-ci. Les décharges envoyées pour se défendre étaient soit trop forte soit trop faible et pouvaient provoquer des accidents.

    L’homme se mit à marcher en rond. Un long moment. Il s’était énervé. C’était compréhensible après ce qu’il venait de se passer. Alice le laissa donc créer ce mur de glace, quelques peu impressionnée tout de même par l’apparition de celui-ci. Elle n’essaya pas de le détruire et écouta ce qu’on avait à lui dire. Il disait avoir agit comme un enfant… Alice le regarda en haussant un sourcil. Elle avait vraiment devant-elle l’homme nettoyeur du lycée et non pas un simple élève puni ou quelque chose comme cela. Il paraissait si jeune que cela brouillait les pensés d’Alice. En parlant de punition, cet homme parlait d’une punition qu’il allait donner à Alice. Il faut dire qu’elle l’avait interrompue dans son travail qui ne semble pas simple tous les jours. Et qu’en plus elle avait resalit tout son couloir qui était tout propre. Elle avait la tête un peu ailleurs et écoutait les paroles prononcer par son interlocuteur d’une oreille distraite.

    Alice soupira un moment. Elle s’assied par terre et commença à agiter un peu ses pieds de droite à gauche. Elle tendit un doigt vers ses pieds et commença à dessiner un cercle dans les airs. Rapidement, un petit cercle lumineux se dessina, suivant les gestes de sa main. Elle dessina une étoile, un oiseau, des nuages. Ce petit fil lumineux, qui n’était autre qu’un peu d’électricité, l’émerveillait comme une enfant qui voit un papillon se poser sur le bout de son nez. Elle se tourna et créa une petite boulle d’énergie magique. Ses yeux bleus ce perdirent dans cette sphère d’énergie de couleur bleu un peu plus foncé, elle en avait presque de petites étoiles dans ses yeux déjà très lumineux. Elle se leva et fit quelques pas avec cette sphère lumineuse dans les mains. Elle avança un peu, puis recula. Son dos vint se coller contre le mur. Surprise, elle tourna la tête, regardant le mur comme un ennemi qui venait s’apparaitre devant-elle ; surprise. La sphère lumineuse disparue, et Alice regardait ses mains vides, comme si on venait de lui voler toute une caisse d’or. Elle se rappela alors qu’elle n’était pas seule et leva la tête vers cet homme qu’elle avait faillit tuer et dont elle avait gâché la nuit de travail acharné. Elle s’approcha de lui.

    « J’accepterais n’importe quelle punition. Nettoyer les sol durant un mois ne va pas me tuer… Enfin je ne pense pas… Bien que travailler avec l’eau ne risque pas d’être simple tous les jours… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nettoyage Nocturne [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nettoyage Nocturne [Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entretien/Nettoyage du One way/OneWay/Roue libre
» Nettoyage de la dorure (2) . (émulsion, salive)
» [REQUETE][RESOLU] Mode Haut-parleur main-libre ou mode normal grâce au proximity sensor
» nettoyage azurite
» Cristaux de soude pour nettoyage?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kagura :: .: Rez-de-chaussée :. :: :: Les couloirs ::-
Sauter vers: